Exposition en rue

sur les travailleurs sociaux de rue

Mai 2018

Dès le 3 mai, l'équipe Mobilité de Dynamo International s'est activée dans plusieurs communes de Bruxelles pour coller une douzaine de portraits XXL de travailleurs sociaux de rue de Belgique et d'ailleurs. Les personnes passant par certaines rues et places des communes de Forest, Watermael-Boitsfort, Anderlecht et Bruxelles ville, pouvaient ainsi avoir un aperçu du travail social de rue à Kinshasa, en Haïti, Roumanie, au Vietnam, etc.

 

Plus de photographies (soixante en tout !), toutes prises par la photographe Véronique Vercheval, étaient visibles lors de l'exposition "Travailleurs de rue, Tisseurs de liens" organisée par Dynamo International ASBL au musée BELvue du 15 au 21 mai.

Plus d'infos sur le site de l'exposition : www.tisseursdeliens.be !

Et aussi sur l'événement Facebook !

Boitsfort, Eglise-St-Hubert

3 mai - C'est parti ! Dans la commune bruxelloise de Watermael-Boitsfort, premier affichage de photos avec Antoine et Julien devant l'église Saint-Hubert.

Photo #1 : Kinshasa (RDC)

Photo #2 : Cap Haïtien (Haïti)

#1 Kinshasa (RDC)

Depuis près de 20 ans, Ambroise aide des milliers d’enfants dans
les rues de Kinshasa. Il a d’abord été journaliste mais, intéressé depuis
toujours au sort des enfants des rues, il s’est reconverti.

Sans moyen, il doit faire preuve de créativité pour trouver des solut ions
aux difficultés vécues par ces populations de rue.

#2 Cap Haïtien (Haïti)

Depuis près de 20 ans, Ambroise aide des milliers d’enfants dans
les rues de Kinshasa. Il a d’abord été journaliste mais, intéressé depuis
toujours au sort des enfants des rues, il s’est reconverti.

Sans moyen, il doit faire preuve de créativité pour trouver des solut ions
aux difficultés vécues par ces populations de rue.

Escale du Nord à Anderlecht

9 mai - Cette fois, c'est presque toute l'équipe au complet qui s'y colle ! Faut dire que des affiches de 3m sur 4m... c'est du lourd ! L'Escale du Nord - le centre culturel d'Anderlecht - nous a invité à exposer dans le jardin de l’Espace Carême.

Photo #3 : Camp de réfugiés d’Al Arrub (Palestine)

Photo #4 : Kinshasa (RDC)

Photo #5 : Bucarest (Roumanie)

Photo #6 : Ho Chi Minh Ville (Vietnam)

#3 Camp de réfugiés d’Al Arrub)

Construire des ponts avec les écoles, les centres de jeunes, les organisations communautaires fait partie du quotidien des travailleurs sociaux de rue.

 

Par exemple, la collaboration avec Médecins du Monde, dont la mission essentielle est de s’occuper des traumatismes engendrés par l’emprisonnement des jeunes dans les prisons israéliennes.

#4 Capoeïra à Kinshasa

Ils viennent de la rue ou de familles aisées : une soixantaine de jeunes se retrouvent sur la place commerciale de Limete pour leur entraînement à la Capoeïra.

 

Cet art martial, introduit en RDC
au début des années 2000 par Braz, travailleur social de rue, de Dynamo AMO, est, entre autres, utilisé pour aider à la réinsertion des enfants dits « soldats ».

#5 Cirque à Bucarest (Roumanie)

Les jeunes de la Fondation Parada y apprennent les techniques de cirque. Ils vont le soir dans les quartiers défavorisés dont ils sont, parfois, originaires afin d’offrir une représentation à la lueur des
phares de voiture.

#6 Ho Chi Minh Ville (Vietnam)

Sa a 36 ans. Elle a fait des études la préparant au travail social à l’université. Elle a d’abord travaillé comme bénévole et a été engagée en 2005. Elle vient régulièrement à la pagode où les
enfants font de petits boulots le soir.

Boulevard Wielemans à Forest

11 mai - Sophie et Matteo en pleine action, pas loin du Wiels à Forest.

Photo #7 : Ho Chi Minh Ville (Vietnam)

Photo #8 : Kinshasa (RDC)

Photo #9 : Bucarest (Roumanie)

Photo #10 : Port-au-Prince (Haïti)

#7 Ho Chi Minh Ville (Vietnam)

Hoa travaille depuis plusieurs années comme travailleur social de rue. Il va sur les marchés, parle avec les familles, distribue de l’information notamment sur l’avortement.

#8 Marché de Gambela, Kinshasa

Anita sur le marché de Gambela.

 

Dépourvue de moyens, elle pare au plus urgent. Mais quand un cas grave se présente, elle n’a pas les moyens d’envoyer les enfants à l’hôpital, qui est payant.

#9 Kinshasa (RDC)

De nombreuses jeunes filles n’ont d’autre choix que la prostitution pour survivre. Une passe peut ne rapporter que 0,5 euros, soit le prix d’un pain. « On leur donne des préservatifs. Ce n’est pas bien mais on essaie d’éviter le pire », explique le travailleur de rue.

#10 Port-au-Prince (Haiti)

L’accompagnement individuel peut prendre des formes très variées. L’essentiel est d’être là au moment où l’enfant en a vraiment besoin.

 

Rachelle a pris un jeune à part afin de discuter de ce qui semble le tracasser.

Vers la Gare Centrale à Bruxelles

15 mai - Sur le Boulevard de l'Impératrice en plein centre de Bruxelles à deux pas de la gare Centrale, la commune nous a mis des panneaux électoraux à disposition, mais ils sont trop petits. Quelques heures plus tard (oui, quand même), voilà le résultat ! On est pas peu fiers !

Photo #11 : Bucarest (Roumanie)

#11 Bucarest (Roumanie)

La rue c’est aussi la vie, le rire, la solidarité. Ionut et les jeunes de Parada se préparent pour la représentation de cirque.

Où nous trouver : 

22 rue de l'étoile 1180 Bruxelles 
20 rue de l’Armée Grouchy, 5000 Namur

1 Boulevard Zoé Drion, 6000 Charleroi (les jeudis)

Tel : 

+32 (0)2 378 44 22

Fax : 

+32 (0)2 378 44 21

  • Dynamo International Mobilité
  • Dynamo International Mobilité
  • dynamo_international_mobilite
Logo Erasmus Plus
Logo de la Fédération Wallonie Bruxe
Logo Bureau International Jeunesse
Logo Actiris
Logo de la région wallone
Logos des partenaires
Logo Erasmus Plus
Logo de la Fédération Wallonie Bruxe
Logo Bureau International Jeunesse
Logo Actiris
Logo de la région wallone
Logos des partenaires

© 2014 by Dynamo international.

Designed by Chokyller

Proudly made by Wix.com