J'imaginais que j'allais pouvoir faire des miracles

Maïlèn, 25 ans 

Volontaire pendant 2 mois au Bénin dans un refuge pour jeunes filles victimes de violence

Avec le programme "Tremplin Job"

Je suis partie au Bénin pour deux mois, de janvier à mars 2018, où je me suis principalement occupée des jeunes filles victimes d'abus de toutes sortes (viol, esclavagisme, torture, etc). Je devais également faire du travail de rue et aller à la rencontre des enfants des rues mais cette partie du projet ne s'est pas exactement déroulée comme je l'espérais.

En tant qu'assistante sociale, c'est le social qui m'a le plus marqué

Avant de partir, j'imaginais que j'allais pouvoir faire des miracles mais quand je suis arrivée, je suis rapidement retombée sur Terre.

 

Absolument tout est à faire : les questions de l'éducation, de l'environnement, du social, etc.

contrairement à la Belgique, les associations sociales béninoises ne reçoivent aucun soutien de l’État et ne survivent que grâce à des donations privées. Malheureusement, ces donations suffisent rarement pour subvenir aux besoins élémentaires d'une association.

 

Par exemple, le centre d'accueil où je travaillais, La Passerelle, reçoit des sous de la coopération allemande qui permettent de gérer un maximum de 30 enfants... ils sont environs 70 dans le centre.

 

Le personnel de l'association est salariés mais certains mois le budget est trop serré pour qu'ils soient payés.

 

Le président du centre essaye de trouver d'autres sources de financement, notamment au sein même du centre. Depuis quelques années, Monsieur Houssou a lancé un projet de ferme agricole autonome dont les bénéfices serviraient directement au centre.

 

Seulement cette ferme demande beaucoup de travail et d'entretien et les jeunes filles seules ne peuvent pas supporter cette responsabilité, d'autant plus que ce centre est un centre transitoire où la plupart des enfants ne restent que quelques jours ou quelques semaines. Beaucoup d'entre elles sont trop jeunes pour endosser une telle masse de travail.

J'ai découvert une culture différente

En arrivant au centre, je n'étais pas consciente de tous ces problèmes et, même si j'étais surtout là en tant qu'observatrice avec l'esprit ouvert, j'ai malgré tout raisonné avec mes principes européens.

 

Seulement la culture est totalement différente de la nôtre et j'ai mis un petit temps à le réaliser et à l'accepter. Car, même si on sait que nous nous rendons dans un autre pays avec des cultures différentes, on ne peut pas s'empêcher de penser avec nos propres valeurs !

Mon séjour au centre a été incroyablement enrichissant

Mise à part certains détails qui me faisaient hérisser les poils, le séjour au centre était incroyablement enrichissant, même si parfois émotionnellement c'était très difficile.

 

Le plus dur, je pense, était de me dire que j'allais devoir partir. Les enfants se sente abandonnés quand un volontaire s'en va. Avec une amie, nous nous sommes demandées si c'était vraiment sain pour les enfants (et pour nous) de faire ces démarches de volontariat...

Le programme "Tremplin Job", c'est quoi ?

 

C'est un programme de mobilité du Bureau International Jeunesse pour les jeunes de 18 à 35 ans qui veulent vivre une expérience professionnelle dans une entreprise, un organisme, une association dans une autre pays que la Belgique.

Où nous trouver : 

22 rue de l'étoile 1180 Bruxelles 
20 rue de l’Armée Grouchy, 5000 Namur

1 Boulevard Zoé Drion, 6000 Charleroi (les jeudis)

Tel : 

+32 (0)2 378 44 22

Fax : 

+32 (0)2 378 44 21

  • Dynamo International Mobilité
  • Dynamo International Mobilité
  • dynamo_international_mobilite
Logo Erasmus Plus
Logo de la Fédération Wallonie Bruxe
Logo Bureau International Jeunesse
Logo Actiris
Logo de la région wallone
Logos des partenaires
Logo Erasmus Plus
Logo de la Fédération Wallonie Bruxe
Logo Bureau International Jeunesse
Logo Actiris
Logo de la région wallone
Logos des partenaires

© 2014 by Dynamo international.

Designed by Chokyller

Proudly made by Wix.com