Avant ton départ

Je ne me suis pas vraiment préparé car dans mon cas ça a été très vite. J’ai su que je partais 1 semaine avant le départ. J’ai pris quelques cours d’Espagnol sur internet. Et je me suis renseigné, également sur internet.

 

Pendant ton projet

Mes premiers jours en Andalousie furent un peu bizarres, le temps de s’adapter au « nouveau chez soi » : la découverte de mes lieux de travail, des personnes avec qui j’allais travailler, des écoles, des élèves, de mes colocataires, de l’endroit où j’allais vivre. Au début tu stresses un peu si tu n’as jamais travaillé avec des enfants puis au fur et à mesure les élèves commencent à te connaître et cela devient amusant car dans la rue les élèves te saluent dès qu’ils te croisent.

 

Les difficultés rencontrées

La langue fut un problème pendant les 2 premiers mois car il est assez difficile de parler l’espagnol et de le comprendre en Andalousie (ça ressemblerait au wallon pour un Belge, ou à  un fermier qui parle). Heureusement pour moi je l’ai vite appris, au bout de la fin du deuxième mois je parlais déjà bien. Ce qui a été difficile aussi est le manque des proches et de la famille qui sont loin.

Dynamo International Mobilité

 

 

Je réalise un S.V.E. (Service Volontaire Européen) dans 6 écoles différentes d’un petit village en Andalousie. Dans ces écoles nous réalisons des activités basées sur l’importance de  l’Union Européenne, avec des maternelles (3 à 5 ans) et avec des primaires (6 à 12 ans), sous forme de jeux, de powerpoints, d’activités extérieures et intérieures, de livres, de dessins, de chansons, etc. Nous adaptons donc toutes nos activités en fonction de leurs âges.

 

Dynamo International m’a aidé à trouver le projet de volontaire Européen, j’avais entendu parler de Dynamo International via ma maman qui travaille à Namur. On a discuté pour voir ce que je voulais faire, on m’a aiguillé sur des sites internet à aller voir pour faire des recherches de volontariat. Et un jour on m’a contacté pour me dire qu’en Espagne ils recherchaient absolument un volontaire et cela tombait à pic, donc j’ai pris la place.

 

Ce qui m’a motivé à partir est que je voulais apprendre la langue du pays, rencontrer de nouvelles personnes, apprendre la vie à l’étranger, apprendre à me débrouiller tout seul. Pouvoir profiter de l’enrichissement culturel aussi. Pouvoir approfondir mon savoir-faire en réalisant quelque chose de nouveau que je n’avais encore jamais fait.

 

Dynamo International Mobilité
Dynamo International Mobilité
Dynamo International Mobilité

Aurélien - 19ans

S.V.E de 6 mois en Espagne

(Janvier à Juin 2014)